Média

Dernier communiqué de presse

juillet 12, 2018

L’Irlande est le premier pays à désinvestir des combustibles fossiles

“La rupture des liens avec l’industrie des combustibles fossiles devient la nouvelle norme”


Prenant un geste historique, le parlement irlandais a approuvé le projet de loi sur le désinvestissement des combustibles fossiles, ce qui en fait le premier pays au monde à avoir entièrement cédé des fonds publics de l’industrie des combustibles fossiles. Le projet de loi exige que le fonds irlandais de 8 milliards d’euros, le Irish Strategic Investment Fund, abandonne tous les investissements dans le charbon, le pétrole et le gaz dans les cinq prochaines années. L’annonce intervient quelques jours après la forte mobilisation du Pape sur le climat lors d’une conférence de deux jours au Vatican et à la fin d’une semaine remplie d’annonces de désinvestissements, dont un désinvestissement total de l’un des collèges de l’université de Cambridge, suivi par l’Église d’Angleterre qui a annoncé désinvestir des combustibles fossiles d’ici 2023, si les entreprises dans lesquelles elle investit ne prennent pas de mesures pour respecter l’Accord de Paris.

Ce succès est le résultat d’une campagne fantastique menée par Trócaire, des membres clés du Parlement, et de nombreuses personnes à travers l’Irlande qui se sont engagées en faveur du désinvestissement des combustibles fossiles ces dernières années, dans le cadre d’un mouvement mondial croissant.

Nicolò Wojewoda, responsable de  350.org Europe, a fait la déclaration suivante:

“La décision irlandaise est une victoire importante pour la campagne mondiale de désinvestissement et c’est une étape encourageante dans un retrait complet du soutien aux combustibles fossiles par le gouvernement irlandais : plus aucun financement, plus aucun projet. Cette semaine, chargée d’annonces de désinvestissements des églises, des universités et maintenant, le premier désinvestissement complet par un gouvernement national, envoie un signal clair : la rupture des liens avec l’industrie des combustibles fossiles devient la nouvelle norme.”

Clémence Dubois, chargée de campagne pour 350.org en France ajoute :

“Investir dans ces multinationales n’est plus économiquement viable, ni acceptable. Le gouvernement français, qui se présente comme référence en matière de finance verte, doit emboîter le pas au gouvernement irlandais. L’argent public français continue à ce jour  d’être investi massivement dans les combustibles fossiles, à travers la Caisse des Dépôts et Consignations.” 350.org et l’Observatoire des Multinationales avaient publié en décembre 2017 un rapport sur les investissements carbonés de la Caisse des Dépôts et Consignations soulignant des liens directs avec douze nouveaux projets fossiles à travers le monde.

Éamonn Meehan, directeur exécutif de Trócaire, l’agence de développement international de l’Eglise catholique en Irlande, a commenté:

“Aujourd’hui, le parlement irlandais a fait une déclaration puissante. Il a répondu à l’appel des citoyens à une prise de responsabilité sur cette question et a envoyé un signal puissant à la communauté internationale sur la nécessité d’accélérer la sortie des combustibles fossiles si les objectifs climatiques mondiaux doivent être atteints.


C’est vital. Le changement climatique est l’un des principaux moteurs de la pauvreté et de la faim et nous constatons chaque jour son impact dévastateur sur les communautés dans lesquelles nous travaillons. Les sécheresses prolongées, les inondations et les tempêtes ont déjà contribué à la mort de centaines de milliers de personnes dans le monde, des millions d’autres étant confrontés à la faim et ayant besoin d’une aide urgente pour survivre.L’Irlande a acquis une réputation internationale au cours des dernières années en tant que «retardataire climatique» et le mois dernier, l’Irlande a été classée deuxième pire pays européen pour l’action climatique. L’adoption de ce projet de loi est donc une bonne nouvelle, mais cela doit marquer un changement significatif dans le tempo de l’action gouvernementale.

Nous espérons que cette importante mesure législative passera rapidement dans le Seanad (le Sénat irlandais) et sera promulguée avant la fin de l’année. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher le changement climatique d’inverser les décennies de progrès réalisés dans la réduction de la pauvreté dans le monde. “

Des gouvernements locaux comme New York, des organisations confessionnelles telles que Caritas Internationalis, et même de grandes entreprises, des banques et des compagnies d’assurance ont tous annoncé des plans de désinvestissement de l’industrie des combustibles fossiles.


Dans deux mois, des dizaines de milliers de personnes dans le monde se joindront à l’une des mobilisations de Rise for Climate, où les communautés demanderont aux élus et aux décideurs à tous les niveaux de prendre des mesures climatiques immédiates et significatives pour un monde libéré des fossiles.

Media Contacts

International

Hoda Baraka
Chargée de Communication Globale
hoda@350.org
+201001840990
Egypte

Asie de l’Est

Marie Tanao
Coordinatrice de la Communication du Japon
marie.tanao@350.org
+81-90-2183-2113
Tokyo, Japon

Europe

Melanie Mattauch
Coordinatrice de la Communication pour l’Europe
melanie@350.org
+49 151 5812 0184
Allemagne

Amerique Latine

Nathália Clark
Coordinatrice de la Communication pour le Brésil et l’Amérique Latine
nathalia@350.org
+55 61 99137-1229
Brasília, Brésil

Etats-Unis

Lindsay Meiman
Coordinatrice de la Communication pour les Etats-Unis
lindsay@350.org
+1-347-460-9082
Brooklyn, NY, Etats-Unis

FacebookTwitter